Nederlandse versie
logo

L’agenda de
Décembre 2017

lun mar mer jeu ven sam dim
27 28 29 30 01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Cycles en cours

Séminaires ouverts du mercredi, cycle 2017-2018

Les identifications et leurs destins

Du 20 Septembre 2017
au 23 Mai 2018

Les "Séminaires ouverts du mercredi" de l'année 2017-2018 traiteront des questions en lien avec le concept d'identification. Ils se tiennent un mercredi du mois dans la Maison de la Société Belge de Psychanalyse située au 49 rue Emile Claus à Uccle, dans le quartier de La Bascule, de 20h30 à 22h30.


Cliquez ici pour télecharger la brochure complète 2017-2018 !


Le concept d’identification a subi de nombreux développements depuis son introduction, en 1896, dans la théorie psychanalytique. Freud d’abord, puis ses succeseurs vont peu à peu apporter de nombreux remaniements à ce concept au fil de l’évolution des nouveaux champs de la clinique et de la psychopathologie psychanalytiques. L’identification, qui est au cœur de la construction psychique du sujet, devient un concept central

Les mécanismes et processus identificatoires sont multiples. Si Freud les aborde essentiellement du côté de l’intrapsychique, d’autres analystes, Ferenczi d’abord, mais aussi Melanie Klein, Bion, Winnicott, … mettent en évidence le rôle fondamental de l’objet et des modalités inter et trans subjectives en jeu dans les processus d’identification. L’identification articule «le dedans et le dehors, l’intime et l’étranger».

De nombreux psychanalystes contemporains ont continué à enrichir cette notion d’identification qui reste un domaine de recherche toujours d’actualité. Devenir soi implique d’en passer par l’autre, un autre comme objet identificatoire réfléchissant, au risque de ne plus être soi. Nous voyons ainsi toute l’importance des objets parentaux-environnementaux et leurs avatars dans la clinique infanto-juvénile. Tout cet apport théorico-clinique vient nourrir le jeu transfert/contre-transfert au sein du travail analytique et psychothérapeutique .

Les identifications ont donc des destins variés, complexes, au service de la vie ou de la survie. Nous vous proposons durant cette année d’aborder certaines facettes des identifications en gardant en tension la complexité et la spécificité de la pensée des auteurs référés, ouverture sur le dialogue des différents courants de pensées et porteur de richesse lors de nos échanges.

Photo


Le 20 septembre 2017, 20h30 - 22h30

Marie France Dispaux

Les mille et une facettes de l'identification.

Le travail avec les adolescents et les patients n’ayant pas un noyau névrotique suffisamment étoffé nous amène inévitablement à réfléchir sur l’articulation entre la réalité psychique et la réalité externe d’une part et à celle qui relie les différents niveaux du fonctionnement psychique d’autre part. Sur le chemin de cette recherche, nous rencontrons rapidement la question de l’Identification, notion de base de la psychanalyse qui apparaît très tôt dans l’œuvre de Freud. Elle couvre le champ de la constitution de la personne humaine à tous les niveaux de son évolution, carrefour entre l’externe et l’interne, entre le fantasme et la réalité. Mais l’identification est une notion qui ne se laisse pas cerner si facilement. En plus, comme le souligne Freud, «elle travaille en silence». La littérature à son sujet montre la multiplicité des approches. Nous ferons un parcours pour cerner les principales modes d'identification et les différencier mais ils seront repris en profondeur et développés tout au long de l'année dans les séminaires suivants.


Le 25 octobre 2017

Annick Pairon et Catherine Keyeux

"Pas si facile d’aimer..." échecs de l’identification introjective.

L’identification introjective est un processus psychique essentiel.

Si elle n’est pas présente, le psychisme sera vide de toute relation réellement intériorisée.

A partir de quelques vignettes cliniques, nous aimerions montrer comment l’échec ou les écueils de celle ci peuvent mettre à mal le fonctionnement psychique et altérer le processus analytique lui-même.


Le 29 novembre 2017

Françoise Labbé et Marie-Paule Durieux

L’identification projective, si simple et si complexe.

Le concept d'identification projective a été inventé par Mélanie Klein et détaillé dans son article " Notes sur quelques mécanismes schizoïdes", paru en 1952.

W Bion a enrichi et décrit plusieurs aspects de ce mécanisme et de nombreux auteurs post-kleiniens et actuels ont encore développé son utilisation clinique.

Nous aborderons ces différentes théories qui seront illustrées par des vignettes cliniques.


Le 31 janvier 2018

Blandine Faoro-Kreit et Anne Reinaers

"Si ce n’est toi, c’est donc ton frère..." L’identification fraternelle et groupale.

Photo¬



Qu'il le veuille ou non, tout humain appartient à un groupe, ne serait-ce que celui de ses origines, sa famille, sa fratrie...Comment l'identification se décline-t-elle quand l'inter et l'intra psychique se conjuguent, quand l'identification au groupe et l'identification du groupe s'interpénètrent ?








Le 28 février 2018

Katy Bogliatto, Christine Franckx et Géraldine Castiau

"Identificati(e)on. L’identification à la langue maternelle et son lien à la parole" (séminaire en FR/NL/EN).

En déroulant la présentation de notre séminaire en trois langues, nous voulons illustrer l’impact affectif de la musicalité linguistique. Nous essayerons de développer comment la relation primaire à la langue maternelle reste ancrée dans la vie interne. Quelques cas de figure montreront les vicissitudes des identifications quand elles sont liées aux événements du monde externe.


Le 21 mars 2018

Marie Pierre Chaumont et Muriel Rozenberg

La place de l’autre au coeur de la recherche identitaire à l’adolescence.

Les transformations de la puberté et l'émergence des pulsions sexuelles génitales obligent chaque adolescent à se resituer par rapport à ses repères antérieurs.

La résurgence des conflits infantiles et des angoisses liées aux problématiques oedipiennes et préoedipiennes impose un important remaniement psychique.

PhotoDans ce contexte de turbulences intenses, la question identitaire est à l'avant-plan et l'Autre est d'une importance primordiale: l'Autre en soi, l'Autre dans le monde, comme les figures parentales, les pairs, le sexe opposé...

C'est un travail de distanciation, de différenciation et d'individuation qui mènera l'adolescent à l'appropriation de son corps sexué, de ses pensées et de ses désirs et à la constitution d'un Idéal du Moi porteur pour son narcissisme.

Nous allons explorer ensemble les processus de restructuration des identifications en cours durant cette période primordiale.


Le 18 avril 2018

Ida Lounsky et Thierry Bastin

«Jamais je n'aurais cru infliger cela à mon enfant....» L'identification à l'agresseur.

L’identification à l’agresseur a fait l’objet d’élaborations très différentes, d'abord par Ferenczi qui publie en 1913 "Un petit homme-coq"(le petit Arpad), et en 1932 où il décrit dans son article «Confusion des langues entre les adultes et l’enfant», le contexte d’une relation d’asymétrie enfant-parent et où l’identification à l’agresseur résulte d’un trauma primaire suivi d’un clivage narcissique du Moi. Anna Freud en 1936 parle d'une agression qui est introjectée lorsqu’elle est le fait d’une personne de l’environnement suffisamment bon de l’enfant, qui est rendu responsable par projection et donc agressé «légitimement». Le second temps permet à l’agression de s’intérioriser, ce qui fait de l’identification à l’agresseur un précurseur surmoïque.

L'intérêt ou non d'opposer ces deux approches dont la première, celle de Ferenczi, relève d'une forme pathologique et gravement toxique correspondant à une attaque de l'identité du sujet à l'opposé de la forme structurante et maturative du procédé de défense prise par A.Freud. Qu’une identification puisse être structurante ou aliénante dépendrait donc en première approximation de la nature de l’agression, de la place symbolique et affective qu’occupe l’agresseur auprès de l’enfant, et du degré de maturité psychique auquel celui-ci a pu parvenir.

Par ailleurs les deux concepts ouvrent le questionnement à propos des transmissions la répétition à l’identique, ou sous une tout autre forme, des traumatismes transgénérationnels, passe-t-elle alors par une identification à l’agresseur décrite par A.Freud ou plutôt, beaucoup plus subtilement, peut-elle se transmettre, notamment par le négatif, dans le cadre de l’identification à l’agresseur de Ferenczi?


Le 23 mai 2018

Diana Messina-Pizzuti et Isabelle Lafarge

Identifications et sentiment d'identité : impasses et dégagements.

Un grand éventail d’identifications est à l’œuvre dans la constitution de l’identité, pour le meilleur et pour le pire. Certaines sont labiles, passagères, bruyantes; d’autres œuvrent dans l’ombre, silencieusement, mais déterminent pourtant nos modalités d’être au monde et avec autrui. Les identifications structurantes et pathologiques se forgent toujours dans la relation à autrui. C’est également la relation à l'autre qui permet la transformation des identifications aliénantes. L'intersubjectif permet la subjectivation. Dans ce séminaire riche en illustrations, nous dégagerons quelques fils pour tenter de comprendre comment certaines identifications conduisent à des impasses et par quelles voies le dégagement est rendu possible.


Cliquez ici pour télecharger la brochure complète 2017-2018 !

E-JOURNAL "Psychoanalysis today"


Troisième édition : « Migration »

Allez lire l'E-JOURNAL édité en cinq langues, un projet commun de l'Association Psychanalytique Internationale (API / IPA), de la Fédération Européenne de Psychanalyse (FEP / EPF) et des Fédérations des deux Amériques:

Logo

FONDATION JEAN LAPLANCHE

La "Fondation Jean Laplanche - Nouveaux fondements pour la psychanalyse" est une fondation de l’Institut de France placée sous la présidence scientifique de Christophe Dejours. Elle a pour but "de contribuer au développement de la psychanalyse en France et à l’étranger, dans l’esprit qui a inspiré la vie scientifique du fondateur". PhotoJean Laplanche a dirigé la Bibliothèque de psychanalyse (P.U.F.), Voies nouvelles en psychanalyse et Psychanalyse à l’université. Il a de plus dirigé la publication d’une nouvelle traduction des œuvres complètes de Freud (OCP/ Psychanalyse, P.U.F). Il est l’auteur de nombreux ouvrages, articles et conférences.

Cliquez ici pour ouvrir le site web de cette Fondation.

Recherchez un psychanalyste


Introduisez un nom ou un code postal, choisissez une langue et une spécialité dans le formulaire ci-dessous ou sélectionnez une ville, une province ou une ville listée ci-dessous.

Lancer la recherche

Accès membres

Accédez à l'ESPACE MEMBRES

Mot de passe oublié

Introduisez votre adresse email pour recevoir un nouveau mot de passe.

Recevoir un nouveau mot de passe

SBP - Tous droits réservés. Graphisme et développement Nicolas Rome - CMS Nectil