Nederlandse versie
logo

L'observation du bébé selon Esther Bick


C’est en 1948 qu’Esther Bick, une psychanalyste polonaise, vivant en Angleterre, a introduit dans la formation à la psychothérapie d’enfants, dans le cadre de la Tavistock Clinic, l’observation régulière d’un nourrisson dans sa famille, de la naissance à deux ans. L’observateur se rend une fois par semaine dans la famille où il observe le bébé dans son environnement, en essayant de ne pas influencer le cours normal des interactions entre le bébé et ses parents. L’observation dure environ une heure et fait, peu après, l’objet d’une prise de notes extensive et détaillée de tout ce que l’observateur a pu voir, entendre et ressentir. Ces notes seront discutées dans un séminaire hebdomadaire qui réunit trois ou quatre observateurs et un psychanalyste formateur ayant lui-même été initié à cette formation. Cette formation a été ajoutée au cursus de formation des psychanalystes de la Société Britanique de Psychanalyse en 1960. Quelques sociétés psychanalytiques européennes et sud-américaines l’ont également intégrée dans la formation des psychanalystes. La Société Belge de Psychanalyse vient de l’introduire dans la spécialisation à la psychanalyse de l’enfant et l’adolescent.

Livre

En 1963, Esther Bick détailla devant la société psychanalytique les avantages de cette technique dont la structure a évolué au cours du temps en tenant compte de l’expérience et des discussions en séminaire. Cet exposé fut publié dans l’International Journal of Psychoanalysis (1964 ; 45(4) : 558-566). Il est le seul écrit qu’Esther Bick ait consacré à sa méthode.

Elle y explique les avantages de cette formation et insiste sur le fait que cette méthode donne à l’étudiant une notion plus précise et plus vivante du développement de l’enfant, de la naissance de son psychisme et de l’influence du milieu sur son évolution. Il s’est avéré au cours de l’évolution de cette technique qu’elle apportait à ceux qui la pratiquaient d’autres enrichissements notamment en ce qui concerne la prise de conscience des mouvements contre-transférentiels et leur maniement. Assister aux interactions entre un nourrisson et son environnement éveille chez l’observateur des sentiments refoulés depuis longtemps, ceux de nos premiers mois de vie. Ces souvenirs se présentent sous la forme d’émotions qui peuvent être violentes, rarement sous la forme de représentations, ce que Mélanie Klein appelle les « memories of feelings (la mémoire des sentiments). Il importe d’apprendre à percevoir, reconnaître et maîtriser ces émotions sans se laisser aller à les transformer en actes ou en paroles.

Pour trouver un couple de parents qui accepte de recevoir un étranger dans l’intimité de la relation avec son bébé nouveau-né, il faut nécessairement passer par un intermédiaire. Une demande directe à une maman ne lui laisse pas assez de liberté de choix. Nous avons également constaté que l’intermédiaire rassurait les mamans et est l’objet d’un prétransfert qui est reporté sur l’observateur.

Pour interférer le moins possible dans les relations entre parents et enfant, l’éthique de la méthode créée par Esther Bick exige que l’observateur ne fasse aucune interprétation, ni remarque critique ou déplacée et ne donne pas de conseils. Cela ne veut pas dire qu’il doit se cantonner dans un silence absolu qui serait lourd à supporter par la maman. Au contraire, il peut faire sentir à la mère et au bébé qu’il participe avec empathie à leurs échanges et comprend leurs émotions. C’est par une attitude de participation affective discrète, une écoute attentive et un comportement calme et mesuré qu’il donnera à la maman le sentiment qu’elle est comprise et soutenue dans une période cruciale mais parfois difficile de sa vie et de celle de son bébé. Lors d’une grossesse et d’un accouchement, une femme subit de multiples remaniements physiques et émotionnels et peut passer par un moment de légère dépression (le baby blues). Parents et bébé doivent apprendre à se connaître, se comprendre et établir un lien solide dont nous connaissons actuellement toute l’importance pour l’avenir de chaque individu.

E.Bick conseille aux observateurs d’oublier leurs théories et de faire « tabula rasa » de leurs connaissances pour être dans un état qui permet de se laisser surprendre par de l’inattendu. Ce n’est évidemment jamais tout à fait possible et l’épistémologie moderne affirme qu’il est impossible d’observer sans avoir une théorie en tête. Il est néanmoins utile d’essayer d’atteindre cet état où rien n’est prévu d’avance, ce qui rejoint l’injonction de Bion d’être sans mémoire et sans désir dans le travail analytique.

Geneviève et Michel Haag (1995 in : Nouveau Traité de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent. S.Lebovici, R.Diatkine, M.Soulé Ed. vol1, pp 549-561. PUF) écrivent que l’observation du bébé selon cette méthode bien spécifique a permis d’approfondir certaines connaissances à propos du développement de l’être humain. « C’est en intégrant, par un va et vient incessant, l’expérience psychanalytique avec les enfants psychotiques et l’observation du nourrisson, qu’ont été faites durant les dernières décennies des avancées sur l’organisation du moi corporel, de la pensée et de l’expression préverbale, et sur leurs anomalies si nettement à l’œuvre dans les psychoses infantiles et tout particulièrement l’autisme ».

« Poussée par un désir de comprendre les motivations des parents à accepter la présence d’un observateur, j’ai mené une centaine d’entretiens avec des parents après la fin de l’observation. Ces entretiens m’ont beaucoup appris au sujet des motivations conscientes et inconscientes à se laisser observer. Tous les parents sollicités ont accepté cette entrevue et semblaient attendre des éclaircissements sur l’expérience à laquelle ils avaient participé. J’ai actuellement décidé de toujours proposer cette entrevue aux parents comme point final de cette formation. Après cette visite, je revois le groupe d’observateurs pour leur communiquer la teneur de cet entretien ce qui permet à ces derniers d’encore mieux réaliser l’impact de leur présence dans la famille. Dans la grande majorité des cas, les parents ont retiré certains bénéfices de cette présence observante » (Derrière le miroir : entretiens avec les parents dont le bébé a été observé selon la méthode d’Esther Bick, in « Les carnets psy » n° 123 – février 2008).

L’observation d’un nourrisson dans sa famille selon la technique préconisée par Esther Bick est une formation particulièrement utile dans le cursus des psychanalystes et des psychanalystes d’enfants, mais également dans toutes les professions concernées par la petite enfance. Elle a aussi conduit à des applications thérapeutiques dans différents contextes : visite à domicile dans des cas graves, observation en crèche ou à l’école, travail dans des institutions, accompagnement des familles qui adoptent un enfant, thérapies de la relation parents bébé, etc).

E-JOURNAL "Psychoanalysis today"


Allez lire l'E-JOURNAL édité en cinq langues, un projet commun de l'Association Psychanalytique Internationale (API / IPA), de la Fédération Européenne de Psychanalyse (FEP / EPF) et des Fédérations des deux Amériques:

Logo

FONDATION JEAN LAPLANCHE

La "Fondation Jean Laplanche - Nouveaux fondements pour la psychanalyse" est une fondation de l’Institut de France placée sous la présidence scientifique de Christophe Dejours. Elle a pour but "de contribuer au développement de la psychanalyse en France et à l’étranger, dans l’esprit qui a inspiré la vie scientifique du fondateur". PhotoJean Laplanche a dirigé la Bibliothèque de psychanalyse (P.U.F.), Voies nouvelles en psychanalyse et Psychanalyse à l’université. Il a de plus dirigé la publication d’une nouvelle traduction des œuvres complètes de Freud (OCP/ Psychanalyse, P.U.F). Il est l’auteur de nombreux ouvrages, articles et conférences.

Cliquez ici pour ouvrir le site web de cette Fondation.

Recherchez un psychanalyste


Introduisez un nom ou un code postal, choisissez une langue et une spécialité dans le formulaire ci-dessous ou sélectionnez une ville, une province ou une ville listée ci-dessous.

Lancer la recherche

Accès membres

Accédez à l'ESPACE MEMBRES

Mot de passe oublié

Introduisez votre adresse email pour recevoir un nouveau mot de passe.

Recevoir un nouveau mot de passe

SBP - Tous droits réservés. Graphisme et développement Nicolas Rome - CMS Nectil