Nederlandse versie
logo

Clinique psychanalytique de la périnatalité

La grossesse s'accompagne d'un état de perméabilité psychique accru entre les différentes instances de la psyché et d’une migration de souvenirs clivés ou de fantasmes refoulés de l’inconscient vers la conscience, par l'atténuation des processus de clivage et de refoulement.

La présence du bébé dans le corps de la mère vient immanquablement tirailler et déstabiliser l'équilibre psycho-somatique maternel, mettre en tension les ajustements psychiques antérieurs et modifier ceux-ci dans le sens d’une intégration nouvelle qui gagne en maturité psychique. Cette présence vient aussi ouvrir la voie aux anciens traumatismes, aux failles identitaires, aux noeuds psychiques conflictuels insuffisamment élaborés dans le passé ou, au contraire, elle vient intensifier les résistances face à ces retours de refoulé ou de clivé, vécus comme trop à risque de désorganisation psychique.

La clinique psychanalytique périnatale est une des façons de soutenir la transformation et l’intégration de cette psyché maternelle déstabilisée, en dé-liaison partielle, en remaniement constant et en quête d'un nouvel équilibre.

Même si l'on peut attribuer une certaine constance aux modifications psychiques chez les parturientes, il est capital de ne pas oublier l'extrême subtilité et la remarquable variété des organisations psychiques humaines. La manière particulière pour une femme d'être touchée psychiquement par une grossesse, à un certain moment de sa vie, la façon dont elle l'exprime et le raconte, dont elle en bénéficie ou en souffre, selon laquelle elle tente d'y répondre, reste une priorité dans notre écoute professionnelle. C'est en cela que l'approche psychothérapeutique de l'état de grossesse et de ses conséquences somato-psychiques nécessite une attention fine, perspicace et « flottante », qui s'opère dans le double registre de l'explicite et de l'implicite.

Les suivis en périnatalité bénéficient largement des outils offerts par la méthode psychanalytique. Tout en mettant en place un cadre approprié pour ces rencontres et en invitant la patiente à parler librement de ce qui se présente en elle, il nous semble que le point central se situe au niveau de l'« écoute psychanalytique » du matériel psychique contenu dans les manifestations somatiques, les comportements, les expressions affectives, les mots utilisés, les interventions sur le cadre, etc.

L'écoute du matériel manifeste et latent qui contient des éléments de transfert, articulée à l'analyse des éprouvés, sentiments et fantasmes contre-transférentiels du thérapeute, permet à la patiente d'accéder à un champ souvent inexploré ou inconnu de son psychisme, qui, à l'occasion de la grossesse, vient pousser vers l'interface avec le conscient et met à mal l'équilibre du fonctionnement psychique.

Il nous paraît essentiel d'offrir à ces femmes en difficulté psychique ne fût-ce qu'un chaînon de plus dans le maillage de leur histoire afin qu'elles puissent l'utiliser comme un « pont de sens » jeté au-dessus de ce qui était vécu comme une désintégration, une décompensation, parfois un abîme sans nom, source de peurs, d'angoisses, de souffrances.

Lorsque le bébé naît, les parents se retrouvent face à la « réalité »; après une période florissante en rêves et fantasmes, ils rencontrent le bébé réel. Ils sont confrontés à la manière dont ils exercent leur fonction parentale ainsi qu'aux émotions et sentiments que cela va susciter en eux. Les circonstances qui entourent l’accouchement et les premiers moments de vie avec le nourrisson peuvent être psychiquement déstabilisants et même recéler un potentiel traumatique à ne pas sous-estimer (césarienne, hémorragie, éclampsie…de la maman, prématurité, malformations, souffrance néonatale… du bébé).

Les liens qui vont se tisser, les relations qui vont s’instaurer entre ces trois partenaires seront le résultat de cette rencontre particulière entre le bébé, avec ses caractéristiques physiques et comportementales propres, et ses parents, chargés de leurs histoires familiale et trans-générationnelle.

La manière subjective dont chaque parent a vécu son enfance et les relations à ses propres parents, sa fratrie, ses grands-parents, ainsi que les représentations et les traces qu’il en a gardées, vont orienter et colorer la manière dont il va être parent. Cela influencera aussi sa façon personnelle de gérer les enjeux narcissiques et le potentiel de culpabilité inhérents à ce nouveau statut de parent.

Le comportement du bébé aura une résonance particulière chez ses parents en fonction de leurs vécus et de leur histoire, et induira des interactions particulières qui vont à leur tour influencer le comportement du bébé.

Le bébé assure ainsi la continuité familiale. Il s'inscrit psychiquement dans le prolongement de ses parents qui lui assignent une place et une identité, qui nouent avec lui des alliances conscientes et inconscientes et qui lui transmettent, par le biais des identifications projectives, des éléments de leur histoire personnelle et familiale, ainsi que de leurs scénarii inconscients.

Lorsque des signes de souffrance psychique apparaissent, il est important que des psychanalystes ou des thérapeutes d’orientation psychanalytique puissent intervenir précocement dans cette période où se tissent ces premiers liens, et rencontrer le bébé et ses parents. Ces interventions peuvent se faire dans des espaces professionnels très variés (maternités, service de néonatalogies, lieux de vie comme les crèches, les pouponnières, services de soins pour le bébé et sa famille, consultations institutionnelles, consultations privées...) respectant toutefois la mise en place d'un cadre de séances établi avec les patients, selon le rythme le plus approprié pour eux. Ces prises en charge sont dites « brèves » dans la mesure où une douzaine de séances peut suffire pour lever un noeud conflictuel ravivé par les situations de grossesse et/ou de naissance. Ces entretiens thérapeutiques permettent la mise en mots des émotions et des sentiments, la narration d'événements traumatiques actuels et la recherche de sens dans l’histoire des (futurs) parents et dans leurs conflits psychiques non résolus, réactivés par la venue du bébé. Les outils principaux de l'analyste restent l’écoute psychanalytique des processus inconscients et le décodage des mouvements transféro-contretransférentiels.

E-JOURNAL "Psychoanalysis today"


Allez lire l'E-JOURNAL édité en cinq langues, un projet commun de l'Association Psychanalytique Internationale (API / IPA), de la Fédération Européenne de Psychanalyse (FEP / EPF) et des Fédérations des deux Amériques:

Logo

FONDATION JEAN LAPLANCHE

La "Fondation Jean Laplanche - Nouveaux fondements pour la psychanalyse" est une fondation de l’Institut de France placée sous la présidence scientifique de Christophe Dejours. Elle a pour but "de contribuer au développement de la psychanalyse en France et à l’étranger, dans l’esprit qui a inspiré la vie scientifique du fondateur". PhotoJean Laplanche a dirigé la Bibliothèque de psychanalyse (P.U.F.), Voies nouvelles en psychanalyse et Psychanalyse à l’université. Il a de plus dirigé la publication d’une nouvelle traduction des œuvres complètes de Freud (OCP/ Psychanalyse, P.U.F). Il est l’auteur de nombreux ouvrages, articles et conférences.

Cliquez ici pour ouvrir le site web de cette Fondation.

Recherchez un psychanalyste


Introduisez un nom ou un code postal, choisissez une langue et une spécialité dans le formulaire ci-dessous ou sélectionnez une ville, une province ou une ville listée ci-dessous.

Lancer la recherche

Accès membres

Accédez à l'ESPACE MEMBRES

Mot de passe oublié

Introduisez votre adresse email pour recevoir un nouveau mot de passe.

Recevoir un nouveau mot de passe

SBP - Tous droits réservés. Graphisme et développement Nicolas Rome - CMS Nectil